Les gestionnaires muets

Les gestionnaires aux prises avec certains comportements d’employés qui ne sont pas adéquats accumulent et accumulent les événements… jusqu’à ce que leur patience en vienne à bout.

Lorsqu’ils sont rendus là, ils espèrent se faire confirmer, en faisant un appel à leur service de ressources humaines (moi, en l’occurrence), qu’ils peuvent régler le problème de façon définitive… et ce n’est souvent pas le conseil qu’ils reçoivent.

Je pose toujours les mêmes questions : « Avez-vous parlé à l’employé(e) en question de la situation?, « Avez-vous évalué récemment vos employé(e)s? », « Avez-vous eu l’occasion de faire part à cette personne (et aux autres employés) de vos attentes et de vos exigences? »

La plupart du temps, la réponse à mes questions est négative. Quand je demande pourquoi cela n’a pas été fait, j’entends des choses comme « J’ai eu toutes sortes d’urgences », « Je ne suis pas là la nuit quand ça se passe », « Je manque de temps ».

Je voudrais vous soumettre l’opinion suivante : attendre et accumuler les frustrations vous sert très mal. Ne pas parler aux employé(e)s problèmes vous oblige à endurer la situation encore plus longtemps que vous le souhaitez, afin d’avoir le temps de monter un dossier avant de congédier ou bien de prendre le risque de procéder au congédiement et de vous faire dire par un juge du tribunal administratif que vous devez reprendre l’employé congédié.

Tout ça parce que vous êtes un(e) gestionnaire muet(te)? Je ne le crois pas.

Je crois plutôt que vous êtes inconfortable avec l’idée de passer du temps avec l’employé(e) problème. Vous ne savez pas si la personne se mettra à pleurer, vous fera une crise de colère, vous contestera, etc.

Rassurez-vous : rien de tout ça ne se passera si vous vous préparez comme il le faut à cette rencontre. C’est VOUS qui décidez de quoi parler, c’est VOUS qui émettez vos exigences, c’est VOUS qui avez le contrôle de la rencontre. À vous de le garder.

Choisissez, de préférence, un endroit autre que votre bureau pour tenir la rencontre et si ça dégénère, sortez!

En termes de qualité du travail ou des comportements, vous savez ce qui doit être fait et comment les choses doivent se passer. Ne vous privez pas d’en faire part à toutes les personnes qui font partie de votre organisation. Ne soyez pas muet; cela ne fait qu’augmenter le poids de votre vie professionnelle.